Recevez toute l'actualité de l'événement ! Inscrivez-vous à la newsletter

Etude Mazars « Financer la transition énergétique : entre volontarisme et réalité économique »

Par Hervé Blazejewski, Associé Mazars  – Paris, le 18 avril 2019

2018, année la plus chaude de tous les temps ?

Les méthodologies et classements diffèrent mais confirment tous la réalité du changement climatique, avec son cortège de catastrophes naturelles, d’événements extrêmes, d’impacts sévères, avérés ou attendus, sur les populations et les économies.

La prise de conscience est maintenant largement répandue, tant chez les citoyens, les politiques, les territoires et services publics, que dans les entreprises. Mais le sujet est tellement vaste et complexe qu’il est difficile à appréhender dans sa globalité.

A l’heure de la mise en place de la Programmation Pluriannuelle de l’énergie (PPE), la Communauté Energie de Mazars publie les résultats d’une enquête réalisée avec l’institut de sondage CSA, pour recueillir la perception et le degré de maturité des acteur économiques (collectivités, entreprises et investisseurs) relativement aux initiatives liées à la transition énergétique et à son financement.

Ce regard croisé met en lumière un manque de clarté sur la définition d’un investissement vert et des niveaux de maturité très disparates en fonction des acteurs.

La transition énergétique, un concept très général aux réalités bien différentes selon les acteurs

La transition énergétique apparait comme un terme « fourre-tout » : de nombreux acteurs publics et privés n’en donnent pas de définition spontanée, mais l’associent à plusieurs évocations : les « énergies renouvelables », la « lutte contre le réchauffement climatique », les « économies d’énergie » ou encore « l’écologie », un discours généraliste qui étonne

Les Collectivités manifestent une réelle maturité et pour preuve, la transition énergétique arrive en 3ème position des piliers de leur feuille de route, derrière l’aménagement des territoires et la satisfaction des usagers. Elles mènent des initiatives sur tous les fronts : la construction et rénovation des bâtiments la lutte contre le gaspillage,des actions de sensibilisation, et enfin l’aide au développement des énergies renouvelables.Elles jouent aujourd’hui un rôle moteur : 86% d’entre elles en font une priorité, loin devant les entreprises (57%).

Les entreprises témoignent d’une prise de conscience à deux vitesses sur la question : les actions menées visent avant tout à lutter contre le gaspillage, la sensibiliser les salariés,et la construction ou rénovation de bâtiments. L’étude révèle de fortes disparités entre grandes et petites entreprises : 71% des entreprises de plus de 50 salariés font de la transition énergétique une priorité contre 47% des entreprises de moins de 50 salariés.

Le manque de moyens financiers et humains, et une rentabilité perçue comme insuffisante freinent cependant la transition énergétique

L’étude met en lumière les difficultés des entreprises à dégager les ressources financières pour engager des projets de transition énergétique : c’est le cas pour 71% des PME et près d’une grande entreprise sur deux (47%). Sur le plan opérationnel, le déficit de ressources et compétences humaines pèse aussi sur le développement de tels projets : 64% des investisseurs, 57% des entreprises et 49% des collectivités territoriales n’ont pas les effectifs adéquats.

De leur côté, les investisseurs sont conscients de l’enjeu, mais avancent un certain nombre de freins. 64% des acteurs financiers (fonds / gestionnaires d’actifs, banques / assurances …) sollicités ne font d’ailleurs pas encore de la transition énergétique une priorité, même s’ils sont une très grande majorité (80%) à considérer qu’ils ont, en général, un rôle à jouer. A l’exception des fonds « verts par conviction », les financiers sont relativement conservateurs, en attente de ROIs plus significatifs et de risques moindres pour basculer des investissements classiques et souvent fossiles vers le vert.

80% d’entre eux ne mènent d’ailleurs pas de politique de désinvestissement des énergies fossiles, considérant qu’elles offrent toujours des rendements élevés et sécurisés.

Quels leviers pour accélérer la transition énergétique ?

Pour les entreprises, un des leviers consiste à intégrer le risque climat dans leur business model afin de favoriser les investissements verts. Pour les investisseurs, il s’agirait d’accroître le rendement des projets verts en finançant prioritairement les projets économiquement et écologiquement rentables.

Une autre piste serait d’orienter l’effet de levier du financement public vers la transition énergétique pour favoriser et accroître l’engagement des investisseurs vers les actifs recherchés.

Enfin, 48% des acteurs publics et 38% des entreprises interrogées considèrent que, la transparence pour certifier que chaque euro investi le soit bien dans un actif bas carbone, est un levier pour accroître la part des investissements verts à l’avenir.

La transition énergétique suscite un fort intérêt chez les acteurs publics et privés, mais leur engagement n’est pas encore pleinement à la hauteur du défi. Elle est plutôt appréhendée comme un risque, des coûts, des incertitudes, des difficultés d’appropriation et de mise en œuvre, et plus rarement comme un défi recélant de réelles opportunités.

A la maille locale, les investisseurs, les territoires et les entreprises s’attendent encore trop sur ces questions. Au-delà des réflexions en cours aux niveaux national et supra-national, et sans attendre leur traduction concrète, il y a donc dès maintenant besoin d’espaces de dialogue plus opérationnels et plus locaux, autour de la transition énergétique et de son financement.

Dans cet esprit, la Communauté Énergie de Mazars met en place les « Mazars Energy Labs ». Ces Labs jalonneront l’année 2019 et seront animés dans une logique de do-tank. Ils seront autant d’occasions de rencontre et d’échange, entre territoires, industriels et financiers, autour de solutions viables et d’actions concrètes à mettre en œuvre localement.

Etude Mazars 2019 : Financer la Transition Energétique : https://online.mazars.fr/etude-transition-energetique

Leave a Reply