Internet des objets et Analyse des données :

la vraie révolution ?

 

On connaît tous les bracelets d'activité, les brosses à dents intelligentes et les remises ciblées quand on passe devant un café, mais l'Internet des objets ne se limite pas à cela. Disons-le clairement : les opportunités liées à l'universalité de la connectivité et de l'accès aux données sonnent le glas de bon nombre d'industries actuelles.

 

Malgré les efforts déployés pour rester dans la course, ce nouvel univers où tout tourne autour de l'Internet des objets peut se solder, pour certaines entreprises, par une mort lente et douloureuse. D'autres, au contraire, parviennent à saisir l'opportunité. Elles innovent, se réinventent, se transforment. Et réussissent. Tout cela n'a rien d'hypothétique, c'est d'ores et déjà bien concret. Pour analyser cette évolution (révolution ?), prenons quelques exemples dans les domaines du voyage et des transports.

 

Dans sa publicité diffusée à l'occasion du Superbowl 2017 la marque Ford se présente non pas comme une société automobile, mais comme une entreprise de mobilité. Il n'est plus question des performances du moteur, des sensations de conduite ou des écrans intégrés aux appui-têtes pour occuper les enfants pendant les longs trajets. Non, désormais Ford vous emmène là où vous voulez aller, quand vous le souhaitez et dans les conditions qui vous conviennent le mieux. On ne parle plus des caractéristiques et des options, on parle de lever les barrières et de satisfaire pleinement les besoins du consommateur.

 

Même si l'exemple de Ford porte essentiellement sur la relation entre entreprises et consommateurs, il en va quasiment de même dans les relations inter-entreprises. On pourrait penser que Siemens Mobility ne se présente pas vraiment comme un fournisseur de mobilité personnel de la même manière que Ford. Cette division de Siemens se positionne comme fournisseur d'une infrastructure intelligente, garantissant tout à la fois la ponctualité des trains, la fluidité de la circulation en ville et la flexibilité du métro, pour répondre aux divers besoins des passagers. Siemens ne vend plus du matériel roulant, mais de la mobilité. La différence avec Ford n'est pas si flagrante, finalement.

 

Il est vrai que certains voient cette transformation des secteurs d'un mauvais œil, en particulier ceux qui ne sont pas capables de s'adapter assez rapidement pour surfer sur la vague. Mais il ne faut pas oublier que dans le domaine professionnel, le changement n'a rien d'exceptionnel. La Révolution industrielle est probablement à l'origine de tout (du moins d'un point de vue européen) mais, aujourd'hui, nous sommes déjà à l'ère de l'Industrie 4.0. Le changement est inévitable et permanent.

Au début de cet article, nous avons cité l'Internet des objets comme facteur essentiel de cette énorme transformation qui pousse les entreprises du 20e siècle à revoir leur relation avec la clientèle du 21e siècle. Et c'est vrai : les objets se connectent les uns aux autres et échangent des informations cruciales pour tous les services évoqués plus haut. Sans tous ces appareils capables de communiquer entre eux, le colosse aux pieds d'argile s'effondre rapidement. Néanmoins, il est aussi évident que la communication seule ne suffit pas.

 

 

Comment la marque Ford peut-elle vous proposer des trajets entre maison, bureau, soirées mondaines, escapades en week-end ou toute autre destination sans le moindre incident ? Même le plus grand parc de voitures, bus, vélos ou, …, autogires connectés ne permet pas de l'assurer. Ford doit également vous connaître et connaître vos besoins, vos préférences, vos habitudes, votre budget, et j'en passe. L'entreprise doit connaître l'emplacement de ses véhicules, leur planning de disponibilité, leur état et la date de leur prochaine révision. Et je ne parle là que du côté opérationnel.

 

Sur un plan plus stratégique, Ford, Siemens et les autres doivent aussi recueillir des données à partir des équipements en circulation pour rester compétitifs, pertinents et rentables l'année prochaine et toutes celles qui suivront. Ils doivent comprendre quelles caractéristiques sont les plus plébiscitées par les clients et les améliorer, encore et toujours, à chaque nouveau produit. Il faut aussi qu'ils identifient les combinaisons de services qui fonctionnent le mieux dans certaines conditions de marché, puis anticiper quelles seront ces conditions à l'avenir. Et surtout, ils doivent être prêts à faire face aux prochaines évolutions de ce secteur qui, de toute évidence, connaîtra encore de nombreuses transformations.

 

Or, pour respecter toutes ces promesses, l'Internet des objets ne suffit pas. L'Analyse des données générées par ces objets (ce que nos amis US appellent Analytics of Things) entre également en jeu. S'il veut des résultats probants, un fournisseur de mobilité moderne a impérativement besoin de données et d'analyses. Savoir où un client a des chances de se trouver, avec qui, et à quels services il risque de faire appel, calculer la durée de vie restante d'un système de freinage, ou encore planifier les réparations à une date qui convienne à tous : voilà pourquoi les fournisseurs doivent être en mesure d'analyser toutes leurs données, tout en respectant les priorités et les budgets des clients.

Parfois, cela implique de prendre des décisions opérationnelles en temps réel, en fonction des données disponibles à l'instant t. Mais pas toujours. Dans d'autres cas, cela signifie stocker et analyser d'énormes volumes de données sur des périodes relativement longues afin d'identifier les indicateurs clés qui entraîneront des changements stratégiques. Cela passe aussi par un échange efficace de données (et d'idées) avec les autres parties. Concrètement, il peut être question d'intervenir sur une chaîne d'approvisionnement connectée, suite à une nouvelle analyse portant sur la fiabilité des équipements, ou de fournir une analyse à l'administration et aux autorités locales, dont les intérêts vont des banals embouteillages à ... la sécurité nationale.

 

Une chose est sûre : pour le succès futur d'une entreprise telle que Ford ou Siemens, disposer des données et des analyses appropriées a au moins autant d'importance que tout autre aspect de son activité. Ce n'est pas qu'une question de nouveaux gadgets ou de marketing. Cela ne se limite pas non plus à redéfinir fondamentalement les modèles opérationnels existants. Et, évidemment, l'Internet des objets n'est que la partie émergée de l'iceberg.

 

La révolution du 21e siècle repose sur les données et –surtout - sur l’analyse de ces données. Et seuls ceux qui sauront en tenir compte tireront leur épingle du jeu.

 

 

 

Par David SOCHA, Practice Partner, Industrial IoT Group, TERADATA INTERNATIONAL

 

 

Et Antoine JUNQUA, Director Utilities, TERADATA FRANCE

 

 

RETOUR AU SOMMAIRE

 

inscription

Inscrivez-vous en ligne pour participer

à SMART ENERGIES EXPO 2017

 

réservez votre badge

SMART ENERGIES 2017 by

contactS

Simon nicolas

Inscription Conférences

01 84 83 02 86

snicolas@corp-agency.com

Smart Energies Paris est un congrès réalisé par Corp Agency,

l’agence événementielle au service du grand public

et des professionnels.

nos autres évènements