LE SMART GAS GRID : UN ALLIE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE DES TERRITOIRES

Le Smart Gas Grid (SGG) est un réseau « digitalisé » qui remplit quatre grandes fonctionnalités : intégrer les gaz renouvelables produits au cœur des territoires, renforcer la sécurité et la performance de l’approvisionnement de gaz naturel, faciliter l’intégration de technologies smart chez les clients au service de leurs projets de MDE, créer des ponts avec les autres réseaux pour leur faire bénéficier des capacités de flexibilité et de stockage du réseau de gaz naturel.

 

Le développement du SGG est soutenu par l’essor des nouvelles technologies – nanotechnologies, internet des objets (IoT) – et l’expansion des solutions de collecte et de traitement de la donnée. Grâce aux capteurs déployés sur les réseaux et à la mise en place d’outils de supervision, les opérateurs disposent de nouveaux outils pour améliorer leur gestion industrielle (maintenance prédictive et préventive, gestion d’actifs, optimisation des interventions, etc.) ; de nouvelles informations à valeur peuvent être transmises aux différentes parties prenantes (collectivités, clients finals, fournisseurs, acteurs du service, bureaux d’études, etc.) pour soutenir leurs actions de maîtrise de la demande énergétique ou leurs besoins de planification.

 

GRDF est convaincu que le Smart Gas Grid est un des leviers de la transition énergétique des territoires. Par ses transformations, le réseau de gaz devient en effet un outil des stratégies de décarbonation locales aussi bien que nationale ; il est également un moyen de réaliser la transition du système énergétique à coût maîtrisé en permettant à d’autres vecteurs énergétiques (comme l’électricité renouvelable) d’avoir accès à son infrastructure existante qui dispose de réserves importantes de capacité et de flexibilité.

 

 

A. UN OUTIL DES STRATEGIES DE DECARBONATION LOCALES :

 

Le réseau de gaz est le support d’un nombre croissant de technologies innovantes et vertueuses pour l’environnement. Les fabricants mettent progressivement sur le marché des chaudières connectées capables d’optimiser leur fonctionnement et leurs performances énergétiques en fonction des besoins précis de l’habitant. Elles proposent une programmation facilitée et une auto-régulation des températures des logements qui garantissent un confort optimal et une expérience agile et digitale aux utilisateurs. Le réseau de distribution va également accueillir massivement des compteurs gaz intelligents (Gazpar) déployés auprès de 11 millions de clients entre 2017 et 2022 qui collecteront des données fines de consommation. Ces données mises à disposition des clients ou des tiers autorisés leur permettront de mettre en œuvre plus aisément des actions de maîtrise de la demande de l’énergie. GRDF facilite l’appropriation et l’utilisation des données Gazpar auprès des parties prenantes concernées (clients particuliers, bailleurs, aménageurs, etc.).

 

Grâce à l’intégration de nouveaux équipements sur le réseau, à la mise en place d’outils de supervision performants, et demain grâce au pilotage dynamique à distance, le réseau accueillera plus facilement et plus massivement des sites de production décentralisés de gaz vert – biométhane, gaz de synthèse issu de la pyrogazéification de la biomasse, etc. Il devient ainsi un instrument d’une économie circulaire, ancrée dans les territoires, qui facilite la valorisation et le recyclage de déchets et des effluents d’élevage tout en décarbonant le mix énergétique local. Injecté dans le réseau, le gaz vert contribue en effet à décarboner aussi bien les usages gaz traditionnels (cuisson, chaleur) que le secteur de la mobilité (bio-GNV). En facilitant l’essor d’une mobilité plus respectueuse de l’environnement, le réseau devient aussi un instrument de l’amélioration de la qualité de l’air dans les villes.

 

 

B. UN MOYEN DE REALISER LA TRANSITION DU SYSTEME ENERGETIQUE A COUT MAITRISE

 

La complémentarité des réseaux est au cœur du déploiement du Smart Gas Grid. L’objectif est de mettre les capacités de stockage et la flexibilité du réseau de gaz au service des autres réseaux et en particulier du réseau électrique pour optimiser le coût énergétique des projets renouvelables à la maille locale, mais également à la maille nationale.

 

Un nombre croissant de collectivités et de territoires cherchent à optimiser les synergies entre réseaux existants dans leur stratégie de transition énergétique afin d’exploiter au mieux les investissements en infrastructure déjà réalisés. Les nouvelles générations de produits Smart Gas sont un moyen d’y parvenir, notamment parce qu’elles peuvent offrir des services de flexibilité au réseau électrique à coût compétitif. Les piles à combustibles, les mini-cogénérations à moteur ou encore les systèmes hybrides (chaudières hybrides combinant chaudière à condensation et pompe à chaleur électrique) permettent de moduler localement la demande électrique en s’appuyant sur le réseau de gaz, sans impact sur le confort de l’habitant, ni « effet rebond » pour le réseau de distribution électrique. Cet usage des technologies gaz est émergent ; le volet français du démonstrateur européen Interflex va permettre de l’éprouver et d’identifier les leviers de son développement.

 

A plus long terme, le réseau de gaz est perçu comme un instrument indispensable pour permettre d’atteindre les objectifs de réduction des GES1 en facilitant l’intégration des énergies renouvelables électriques (EnR). En effet, pour soutenir les ambitions importantes de développement de ces EnR, il faudra être en mesure de gérer des excédents importants de production en période estivale et de les rendre disponibles pour les besoins hivernaux. Hors, la seule technologie connue à l’heure actuelle, permettant de gérer massivement les excédents d’EnR électriques d’une durée consécutive supérieure à la journée et sur des périodes de plusieurs jours à quelques mois est le Power-to-Gas avec injection réseau. L’hydrogène produit par électrolyse de l’électricité renouvelable excédentaire peut être injecté directement dans le réseau de gaz naturel - à des taux en cours d’investigation dans plusieurs projets européens dont le projet français GRHYD auquel participe GRDF (6 à 20% en volume). Il peut également être transformé en méthane de synthèse avant d’être injecté, on parle alors de méthanation.

 

En soutenant le déploiement des innovations sur le réseau de distribution et à l’aval chez les clients, en préparant l’ évolution des modèles d’exploitation réseau qui faciliteront l’intégration massive des gaz verts, et enfin en soutenant le développement des technologies facilitant le couplage du réseau de gaz avec les autres réseaux, GRDF fait évoluer le réseau de gaz naturel pour en faire un outil efficace et un partenaire agile de la transition énergétique des territoires.

 

1 Gas à Effet de Serre

 

Par Julie PINEL, Chargée de Mission Smart Gas Grid, Direction de la Stratégie,

GRDF

 

 

RETOUR AU SOMMAIRE

 

inscription

Inscrivez-vous en ligne pour participer

à SMART ENERGIES EXPO 2017

 

réservez votre badge

SMART ENERGIES 2017 by

contactS

Simon nicolas

Inscription Conférences

01 84 83 02 86

snicolas@corp-agency.com

Smart Energies Paris est un congrès réalisé par Corp Agency,

l’agence événementielle au service du grand public

et des professionnels.

nos autres évènements