inscription

Smart Building, des capteurs aux cobots

Avec l’avènement du concept de « ville intelligente » (« smart city »), et afin d’atteindre les objectifs de réduction de consommation énergétique fixés par les pouvoirs publics,  les bâtiments doivent être conçus pour intégrer une vision plus large et mieux coordonnée en termes de consommation d’énergie, d’optimisation des lieux de travail et de sécurité.

 

Au cours des 100 prochaines années, la population urbaine devrait doubler pour s’élever à 8 ou 9 milliards de personnes. L’avenir d’une grande partie des citoyens sera influencé par ce que nous construisons aujourd’hui et la manière dont nous le concevons. L’ingénierie des systèmes aura une part aussi importante que la construction traditionnelle dans la conception intérieure et extérieure des bâtiments de demain, les « Smart buildings ».

 

Dans un environnement en pleine transition énergétique, les bâtiments sont de plus en plus soumis à  un cadre réglementaire qui change en profondeur le monde du Bâtiment (construction et bâtiments existants).

Pour être en conformité avec les accords de Paris de la COP 21, un des enjeux majeurs du secteur du bâtiment est de réduire la consommation énergétique des bâtiments et de limiter le réchauffement climatique. Les bâtiments sont en effet responsables de 40% de la consommation d’énergie (source ADEME) et le secteur de la construction est le plus grand consommateur de matières premières.

Le bâtiment est également soumis à des normes (RT2012 – normes françaises en vigueur actuellement) qui imposent à la filière de concevoir et construire des bâtiments à haute performance énergétique. La RT 2020 (Réglementation Bâtiment Responsable) va définir le BEPOS (Bâtiment à Energie Positive) qui va devoir produire de l’énergie pour compenser l’énergie qu’il consomme sur cinq pôles : chauffage, ventilation, climatisation, éclairage, et eau chaude.

 

 

Smart building : de quoi parle-t-on ?

 

Un bâtiment intelligent est un bâtiment connecté et communicant au service de sa performance énergétique et au service de ses occupants. Un bâtiment intelligent génère donc des données en masse dont l’analyse conduit à une autorégulation du bâtiment en matière énergétique et à l’optimisation de sa maintenance.

La GTB (Gestion Technique du Bâtiment) /GTC (Gestion Technique Centralisée) permet en effet un pilotage intelligent des bâtiments en mettant en œuvre des fonctions qui pilotent la consommation (et production) d’énergie et la sécurité des bâtiments.

 

Le smart building ne s’appuie pas sur des technologies de rupture mais sur des  technologies éprouvées et standardisées qu’il convient d’intégrer :

  • Instrumentation : capteurs, actionneurs, contrôleurs, systèmes (climatisation, chauffage, éclairage, sécurité,…)
  • Réseau de communication TCP/IP : convergence sur des protocoles ouverts et partagés
  • Supervision, hypervision, Cloud, Webservices
  • Intégration et interconnexion des systèmes

 

 

Axe d’innovations dans le Smart building

 

De plus en plus le smart building voit apparaître des thématiques moins répandues dans le bâtiment comme la cyber-sécurité, la maintenance prédictive ou encore la cobotique.

 

Dans un environnement où les menaces physiques et environnementales sont de plus en plus fortes, la sécurité est devenue un élément clé dans la conception et la construction des bâtiments. Les systèmes doivent donc être conçus pour intégrer une protection adéquate afin de protéger l'intégrité des bâtiments et celle de ses habitants en cas d'attaques.

 

Cela passe part la mise en œuvre  de systèmes comme la vidéosurveillance et le contrôle d’accès qui sont intégrés à la supervision générale, mais également par le déploiement de technologies dans le domaine de la sécurité informatique. Le scénario d’une attaque informatique ciblée sur la GTB/GTC d’un data center hébergeant des données critiques est devenu une menace réelle aujourd’hui.

 

La contribution des technologies numériques, telle que la maquette numérique et le big data, se traduit en solutions d’optimisation de l’exploitation d’un bâtiment (analyse, diagnostic, décisions / aide à la décision) et permet ainsi la mise en place d’une maintenance prédictive, ainsi que l’optimisation de la consommation énergétique du bâtiment.

 

Dans un monde de services et à l’ère du numérique, la cobotique prend aussi place au sein des bâtiments. Dans les hôpitaux, des cobots (robots collaboratifs dédiés à la manipulation ou au transport d’objets en proximité avec des collaborateurs humains) déplacent du matériel médical  d’un point à un autre et ainsi optimisent la gestion du temps du personnel hospitalier. On peut imaginer dans un futur proche, des cobots qui pourraient assister les exploitants pour effectuer des tâches logistiques, des rondes de sécurité, etc… la cobotique devenant donc un élément de l'amélioration de la conception des bâtiments et participant à l’évolution de leur fonctionnement.

 

 

ASSYSTEM, société d’ingénierie, concepteur et intégrateur de systèmes au service de la smartification des bâtiments

 

ASSYSTEM est une société d’ingénierie née dans le secteur de l’énergie il y a plus de 50 ans. Acteur reconnu dans la gestion de projets complexes dans des environnements fortement réglementés, Assystem accompagne tous les acteurs concernés par les enjeux d’efficacité énergétique à travers  un pôle d’expertise dédié aux systèmes de contrôle et de sécurité.

ASSYSTEM est également doté d’une équipe dédiée au BIM (Building Information Modeling -modélisation des données du bâtiment) pour compléter sa palette d’expertise au service des Bâtiments et de leur smartification.

Assystem a à son actif la gestion de plusieurs projets de supervision de GTB sur des bâtiments publics emblématiques de plus de 100 000 m², innovant de par leur architecture et également au travers de leurs équipements de gestion du confort et soumis à des objectifs d’économies d’énergie.

 

En tant qu’intégrateur, ASSYSTEM a ainsi conçu et réalisé clef en main des systèmes complets de GTC/GTB, en réalisant l’intégration des automates, en développant les interfaces de communications avec les différents sous-systèmes ainsi que les Interfaces Homme Machine (IHM) d’exploitation.

 

Retrouvez-nous le 6 juin pour assister à la conférence « L’ingénierie des systèmes au service du smart building. De l’intégration des capteurs à la cobotique. »

 

Par Jean-Eudes GUILHOT, Directeur des opérations – Sécurité critique et systèmes de contrôle,  ASSYSTEM

 

 

RETOUR AU SOMMAIRE

Inscrivez-vous en ligne pour participer

à SMART ENERGIES EXPO 2017

 

réservez votre badge

SMART ENERGIES 2017 by

nos autres évènements

contactS

Simon nicolas

Inscription Conférences

01 84 83 02 86

snicolas@corp-agency.com

Smart Energies Paris est un congrès réalisé par Corp Agency,

l’agence événementielle au service du grand public

et des professionnels.